> > > > > Traiter un mur humide en rénovation
Retour Prévenir & lutter contre l’humidité

Traiter un mur humide en rénovation

Les travaux de rénovation sont l’occasion de remédier aux éventuels problèmes d’humidité rencontrés par le passé. En effet, un mur humide devra toujours être traité avant d’être isolé. Suivez ces conseils pour combattre l’humidité.

Mur humide : comment réagir ?

Des fissures se forment à divers endroits ? Des moisissures apparaissent sur les murs ? Pas de doute : l’humidité s’est invitée dans votre foyer. Il est à présent impératif d’assainir les murs humides avant d’entreprendre des travaux de rénovation des parois : dans le cas contraire, les signes d’humidité finiraient tôt ou tard par réapparaître. Pour combattre l’humidité, voici quelques précieux conseils :

1. Analyser la cause et traiter l’origine du problème

 

Les causes d’humidité sur une paroi peuvent être diverses et variées :

  • une canalisation qui fuit : celle-ci doit être impérativement réparée, non seulement pour limiter les problèmes d’humidité mais aussi pour éviter les dépenses d’eau inutiles.
  • une infiltration d’eau provenant de l’extérieur : il conviendra alors d’appliquer un traitement d’étanchéité destiné au gros œuvre.
  • un défaut de ventilation : il vous faudra dans ce cas nettoyer, réparer ou remplacer le système de ventilation et vérifier que les bouches de ventilation ne sont pas obstruées.
  • un pont thermique : point de rupture de l’enveloppe isolante par lequel s’échappe la chaleur, les ponts thermiques peuvent provoquer des traces de condensation sur les murs intérieurs de la maison. Il est conseillé d’y remédier à l’aide de rupteurs de pont thermique.

 

2. Traiter les problèmes d’humidité selon leur gravité

  • Premier cas : les moisissures apparaissent seulement sur le parement de la plaque de plâtre
    • Traitez tout d’abord la surface à l’aide un fongicide bactéricide type eau de javel et un léger ponçage superficiel.
    • Laissez ensuite sécher la plaque de plâtre pendant 3 semaines minimum. Après séchage complet, les ouvrages auront retrouvé toute leur résistance.
    • Vous pouvez à présent appliquez votre finition (peinture, papier peint, carrelage mural…) et redonner à votre surface un nouvel éclat sans grosses dépenses
  • Deuxième cas : le cœur de la plaque de plâtre est atteint, il vous faut remplacer la partie endommagée
    • Pour commencer, découpez le morceau de la plaque à remplacer et dépoussiérez les contours.
    • Pour une cloison ou un ouvrage sur ossature de type cloison Placostil®, glissez et vissez deux profilés coupés à la longueur nécessaire.
    • Découpez ensuite une plaque Placoplatre® de même épaisseur, aux cotes de l’ouverture moins 1 cm.
    • Mettez en place la plaque de plâtre et vissez-la sur les profilés.
    • Calfeutrez le joint au mortier adhésif type MAP® Formule Plus.
    • Terminez le joint avec une bande et un enduit.
    • Après séchage complet, les finitions peuvent être appliquées (peinture, papier peint, carrelage mural…).
  • Troisième cas : l’ouvrage est atteint en profondeur, la laine minérale est touchée et les dégradations sont importantes (carton décollé, doublage décollé, plafond festonné…)
    • Le remplacement total de l’ouvrage est préconisé.

 

Aide au choix
des produits Placo®
Toutes nos solutions produits sur placo.fr

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×