> > > > Isoler une pièce non chauffée en rénovation
Retour Conseils et solutions en rénovation

Isoler une pièce non chauffée en rénovation

Sources de déperditions de chaleur, les pièces non chauffées doivent être correctement isolées afin de réaliser des économies d’énergie et diminuer la facture de chauffage. Quelles sont les bonnes pratiques en la matière ? Le point avec Toutplaco.

Objectifs de l’isolation des pièces non chauffées

A chaque changement de température à l’extérieur, la pièce non chauffée ( garage, buanderie, sous-sol, etc.) subit elle aussi une variation de température importante. Logiquement, elles agissent comme un mur extérieur pour les pièces de vie accolées. L’erreur ici serait d’ignorer l’ isolation thermique de ces pièces rarement utilisées : elles ont en effet un impact direct sur la performance thermique globale de la maison.

Ainsi, une bonne isolation thermique des parois de ces pièces est nécessaire et permet de :

  • réaliser des économies d’énergie en réduisant les déperditions de chaleur
  • améliorer le confort de vie été comme hiver à l’intérieur de la maison
  • accroître l’ isolation acoustique vis-à-vis des bruits extérieurs
  • augmenter la valeur patrimoniale de la maison

 

Exigences réglementaires pour l’isolation des pièces non chauffées

En rénovation, la réglementation thermique ne prévoit aucune exigence concernant l’isolation des pièces non chauffées. Il est cependant nécessaire de savoir que les murs en contact avec un volume non chauffé doivent atteindre une résistance thermique R ≥ 2 m².K/W.

 

Les points d’attention pour une bonne isolation

  • Ponts thermiques : Afin d’éviter les pertes de chaleur, le traitement des ponts thermiques est indispensable pour bien isoler les locaux non chauffés.
  • Humidité : Les pièces non chauffées sont souvent plus humides. Afin d’éviter tout problème d’ humidité, il est nécessaire, et obligatoire, de mettre en œuvre des plaques de plâtre hydrofugée, tel que Placomarine®, côté local non chauffé.
  • Tuyaux et ballons : Bien penser à mettre en œuvre des gaines isolantes dans le cas où un ballon d’eau chaude serait installé ou des tuyaux d’eau chaude traverseraient les pièces non chauffées.
  • Entrées d’air froid : Pensez également à supprimer les entrées d’air froid sous les portes donnant sur les locaux non chauffés (bas de porte par exemple) ou sur les portes donnant sur l’extérieur, comme une porte de garage.

  

Les solutions pour l’isolation des locaux non chauffés

Les doublages collés pour l’isolation des murs donnant sur l’extérieur

Composé d’un panneau en polystyrène expansé et d’une plaque de plâtre, le complexe de doublage collé permet de supprimer les parois froides et d’améliorer le confort thermique de la pièce, point important si elle est utilisée régulièrement (bricolage par exemple).

On pourra par exemple utiliser ici Placomur® Essentiel avec un parement hydrofuge de type Placomarine®, disposition obligatoire par DTU pour les locaux non chauffés.

 

Bien isoler le plafond pour un meilleur confort acoustique

Des activités bruyantes peuvent se tenir dans la pièce non chauffée (machines à laver/Sécher, bricolage, instruments de musiques, etc.) Une bonne isolation phonique permettra de préserver la quiétude du reste de la maison. Il est alors intéressant de bien isoler le plafond avec, par exemple, un plafond sur ossature Placostil®, avec laine minérale type GR 32 120 mm et plaque de plâtre Placo® Phonique.

 

 

Aménager & rénover avec Placo® Aide au choix
des produits Placo®
Toutes nos solutions produits sur placo.fr

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×