> > > > > > Dépolluer l’air intérieur : les astuces
Retour Qualité de l'air

Dépolluer l’air intérieur de son habitat : les astuces

Respirer un air sain chez soi est indispensable. Il est possible de réduire la pollution de l’air intérieur avec des réflexes simples à appliquer. Le recours à des matériaux constructifs sains est également vivement conseillé.

Dépolluer l’air intérieur : les bons réflexes

Pour purifier l’air intérieur du foyer, il suffit de prendre quelques bonnes habitudes, des gestes simples permettant d’améliorer la qualité de l’air intérieur et de préserver ainsi la santé de toute la famille :

  • aérez tous les jours au minimum 15 minutes et davantage après une douche pour éviter la pollution due aux problèmes d’humidité. Dans le cas d’une construction BBC, l’air est renouvelé automatiquement grâce à la ventilation mécanique contrôlée ( VMC).
  • aérez longuement une pièce fraîchement rénovée ou contenant des meubles neufs fraîchement installés, afin d’évacuer les différents polluants chimiques. En effet, en cas de travaux, il faut prendre le temps de ventiler l’habitation au moins 1 mois pour la peinture ou le traitement du bois.
  • éliminez les poussières (sol, tissus d’ameublement…) afin de limiter la présence des acariens, en passant régulièrement l’aspirateur et en vous livrant fréquemment à l’entretien ménager du foyer.
  • évitez de boucher les grilles d’aération et entretenez-les régulièrement, de façon à favoriser la circulation et le renouvellement de l’air intérieur.
  • limitez la consommation de tabac à l’intérieur du logement et évitez également l’usage de parfums d’intérieur, bâtons d’encens et bougies parfumées qui contiennent des substances chimiques nocives pour la santé.
  • respectez une température ambiante raisonnable au sein de votre foyer, afin d’éviter la prolifération des bactéries causée par un air trop sec.
  • optez pour des produits de construction et de décoration peu émissifs en composés organiques volatils. En effet, depuis le 1er janvier 2012, les nouveaux produits de construction et de décoration (isolants, peintures, colles, revêtements de sol) indiquent le niveau de leur émission de COV après leur mise en œuvre via un classement allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions). Cette étiquette « Emissions dans l’air intérieur » sera obligatoire à partir du 1er septembre 2013 pour les produits déjà sur le marché.

Sources :

Qualité de l’air intérieur : des solutions constructives spécifiques

Il est désormais possible de favoriser la qualité de l’air intérieur de l’habitat dès sa construction en prévoyant, d’une part, un système de ventilation adapté, mais également, en optant pour des matériaux constructifs intelligents, naturellement peu émissifs en COV.

En effet, aujourd’hui, les fabricants s’engagent de plus en plus à développer des matériaux dits « sains », dépourvus de substances toxiques, de préférence renouvelables et avec un faible impact sur l’environnement. Pour aller encore plus loin, il existe des matériaux « actifs » capables d’agir sur les émissions nocives. Placo® a par exemple développé la technologie Activ’Air® capable de capter jusqu’à 80% des COV. Derrière cette technologie se cache un composant spécifique n’ayant aucun impact sur l’environnement. Incorporé en très faible quantité au gypse, cet additif capte et transforme en un composé inerte jusqu’à 80% des principaux COV présents dans l’air intérieur pour éliminer ces polluants durablement.

 

La pollution de l’air intérieur dépend également de l’application des matériaux de construction. Pour les finitions, il existe de plus en plus d’alternatives aux produits à fort dégagement de composés organiques volatils (COV). On privilégiera ainsi des peintures sans solvants, formulées à partir de craie, de talc, d’agrumes, ainsi que des peintures microporeuses pour laisser respirer les murs. De même, il existe désormais des vernis et des adhésifs qui contiennent peu ou pas de COV.

Au sol, les parquets stratifiés comme les moquettes synthétiques sont à éviter. En revanche, les moquettes végétales (coco, jonc de mer), les parquets en bois massif et le véritable linoléum sont parfaitement sains et recommandés.

Construire avec Placo® Aménager & rénover avec Placo® Toutes nos solutions produits sur placo.fr

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×